fbpx
https://twitter.com/AFFCfemmes/
https://www.facebook.com/AFFCfemmes

2021-06-01 : Mois national de l’histoire autochtone : S’allier pour la diversité en dénonçant le racisme au quotidien

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Mois national de l’histoire autochtone : S’allier pour la diversité en dénonçant le racisme au quotidien

 

Ottawa, 1er juin 2021 — Comme chaque année, le mois national de l’histoire autochtone est célébré en juin afin de reconnaître la diversité, les contributions et les différentes expériences des peuples autochtones au Canada. En ce premier jour de juin, l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne (AFFC) souligne la diversité et célèbre l’héritage des Premières Nations, Inuit et Métis.

La dernière année a été particulière. La pandémie a fait valoir et a exacerbé les inégalités au sein de la population canadienne. Plus particulièrement, les femmes et filles autochtones continuent d’être à risque d’actes de violence en tous genres en plus d’être confrontées au racisme.

Alors que la reprise économique se dessine, l’AFFC considère qu’il est important de porter une attention particulière aux enjeux spécifiques qui touchent les femmes et les filles autochtones. C’est pourquoi l’AFFC souhaite être une alliée et travailler ardemment afin de redonner fièrement à toutes les femmes et filles la place qui leur revient.

« Le mois de juin est une occasion de célébrer la diversité et de rendre hommage au patrimoine autochtone, mais il ne faut pas s’arrêter là. Je vous invite donc à être plus attentif pour reconnaître les différentes formes de discrimination et vous encourage fortement à dénoncer au quotidien le racisme dont sont victimes les personnes autochtones. Collectivement, nous devons exiger de nos gouvernements des actions plus concrètes afin de faire tomber les barrières qui existent. La reconnaissance des contributions des Premières Nations, Inuit et Métis doit se faire tous les jours, car il s’agit d’une richesse immense et d’un héritage unique », affirme Lily Crist, présidente de l’AFFC.

Par ailleurs, la récente découverte de centaines de dépouilles d’enfants sous un ancien pensionnat en Colombie-Britannique est la preuve que le racisme et l’oppression envers les peuples autochtones font autant partie de notre histoire que de notre quotidien. L’AFFC est convaincue que la reconnaissance de la diversité canadienne et le soutien actif dans la lutte contre le racisme est une étape charnière vers la réconciliation. Dans le cadre de ce mois national de l’histoire autochtone, l’AFFC soulignera également la Journée nationale des peuples autochtones le 21 juin prochain.

– 30 –

L’AFFC défend les droits de 1,326 million de femmes issues des communautés francophones et acadiennes du Canada. Elle est vouée à la sensibilisation et la promotion du rôle et de la contribution des femmes francophones dans leur communauté et leur droit de vivre et s’épanouir pleinement en français.

Source :
Alexandra Lafontaine, agente de communications et aux relations publiques
Alliance des femmes de la francophonie canadienne
info@affc.ca

Pour consulter le communiqué

En format PDF


Autre(s) Communiqués