Participation de l’AFFC au XVIIe Sommet de la Francophonie

La présidente de l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne (AFFC), Lily Crist, a participé, le 11 et le 12 octobre 2018, au XVIIe Sommet de la Francophonie à Erevan, en Arménie. Elle faisait partie de la délégation canadienne qui a voyagé à bord de l’avion du premier ministre, Justin Trudeau. 

La rencontre, ayant pour thème « Vivre ensemble dans la solidarité, le partage des valeurs humanistes et le respect de la diversité : source de paix et de prospérité pour l’espace francophone », a été l’occasion de discuter des engagements sociaux et politiques essentiels à l’adoption d’un regard inclusif et solidaire dans la considération des défis de la francophonie.

« L’autonomisation des femmes et des filles ainsi que l’égalité entre les genres sont des enjeux primordiaux au Sommet de la francophonie, et ce, sur tous les continents. Le Canada joue un rôle de leader mondial! La place des femmes dans nos sociétés demeure une unité de mesure d’une société juste et égalitaire. Nous avons un rôle à jouer dans nos communautés et dans le monde », a déclaré Lily Crist, présidente de l’AFFC.

L’AFFC se réjouit d’ailleurs de la présence de représentant.e.s de l’ensemble de la francophonie canadienne, preuve de la volonté d’écoute et de considération du gouvernement actuel. Ce désir de collaborer a d’ailleurs été mis de l’avant dans le discours prononcé par Justin Trudeau à l’occasion de l’ouverture du Sommet. Le premier ministre a alors reconnu que les femmes doivent encore surmonter des obstacles considérables pour avoir une vraie chance de réussir et que tous les pays ont le devoir de prendre des actions pour remédier à cette problématique mondiale.

Ravie de son expérience, Lily Crist souhaite maintenant travailler de concert avec le gouvernement afin de réaffirmer à l’échelle mondiale les enjeux qui sont au coeur de la mission de l’AFFC : sensibiliser et promouvoir le rôle et la contribution des femmes francophones et acadiennes dans leur communauté et leur droit de vivre et de s’épanouir pleinement en français.

Jeu | La diversité croisée

Téléchargez et/ou imprimez le format PDF dès maintenant!

Aujourd’hui marque le dernier des 16 jours d’activisme contre la #violence fondée sur le #sexe. Poursuivez la conversation tout au long de l'année en utilisant le mot-clic #MESGestesComptent. ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Si vous êtes témoin de menaces ou d'une agression, ne restez pas les bras croisés, intervenez. #MESGestesComptent ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook
pinwheel-fr

Vous êtes à la recherche d’une formation pratique en matière d’inclusion? L’Alliance des femmes de la francophonie canadienne vous propose une formation intitulée : “Comment intégrer l’Analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) au sein de nos organismes”. Grâce à cette formation votre personnel et/ou vos partenaires développeront la capacité à évaluer les effets (positifs ou négatifs) que pourraient avoir certaines pratiques sur les populations de femmes, d’hommes et de personnes d’horizons divers en plus de les aider à cerner les risques et de formuler des stratégies pour les atténuer. La mise en place de l’ACS+ au sein de nos organismes permet d’améliorer la cueillette et l’analyse de l’information nécessaire pour prendre les meilleures décisions possibles et ainsi de développer des projets et politiques inclusifs. Voici donc un bel outil pour tenir compte de la diversité au sein de la population que nous desservons.

Pour plus d’information sur le contenu de cette formation et les tarifs, contactez Soukaina Boutiyeb, Directrice générale de l’AFFC à l’adresse suivante :  direction@affc.ca

À l’arrière, de gauche à droite : Gisèle Saurette-Roch, Sylvie Gauthier, Laurraine Dorion Davignon et Soukaina Boutiyeb

À l’avant, de gauche à droite : Nour Enayeh, Glenda Doucet-Boudreau, Lily Crist, Paige Galette et Cécile Tkachuk

Absente de la photo : Lyne Chantal Boudreau

L’Alliance des femmes de la francophonie canadienne

L’AFFC est un organisme féministe sans but lucratif voué à la sensibilisation ainsi qu’à la promotion du rôle et de la contribution de la femme francophone et acadienne dans sa communauté.

Elle défend le droit des femmes de la francophonie canadienne de vivre et de s’épanouir pleinement en français. En tant qu’organisme inclusif, l’AFFC tient compte de toute la diversité des femmes de la francophonie canadienne vivant en contexte minoritaire.

L’AFFC représente 1,326 million de femmes et travaille de concert avec 13 organismes de femmes présents partout au pays. Elle rassemble, appuie et est le porte-parole de ses membres pour l’épanouissement et le développement de leurs communautés.

L’AFFC, la force d’un réseau