Dans cette nouvelle édition, PrésentEs! s’intéresse aux choix de la maternité et aux défis qui en découlent.

Alors… Être ou ne pas être mère en 2020?

Si au début des années 1970 les féministes clamaient haut et fort « Un enfant si je le veux, quand je le veux! », vous verrez à travers les nombreux témoignages que nous avons recueillis, que, pour certaines, c’est une décision tranchée, pour d’autres, c’est plus complexe, il y a une valse-hésitation… La route de chacune demeure donc unique.

Au cœur de ce numéro, se sont livrées à nous, des femmes de tous horizons au Canada, certaines qui assument pleinement de ne pas avoir d’enfants, ou d’autres qui ont vécu les nombreux défis de la naissance. Certaines se sont confiées sur leur accouchement, au travers du processus d’accouchement, sur le long et difficile chemin des traitements de fertilité. D’autres nous éclairent sur leur choix ou choisissant d’être mères célibataires avec ce que cela peut comporter.

Également, au menu de cette nouvelle édition, les détails des plus récentes initiatives de l’AFFC ainsi que celles de nos membres.

Pour la dernière édition de PrésentEs! c’est ici.

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: The user must be an administrator, editor, or moderator of the page in order to impersonate it. If the page business requires Two Factor Authentication, the user also needs to enable Two Factor Authentication.
Type: OAuthException
Code: 190
Subcode: 492
Please refer to our Error Message Reference.

À l’arrière, de gauche à droite : Gisèle Saurette-Roch, Sylvie Gauthier, Laurraine Dorion Davignon et Soukaina Boutiyeb

À l’avant, de gauche à droite : Nour Enayeh, Glenda Doucet-Boudreau, Lily Crist, Paige Galette et Cécile Tkachuk

Absente de la photo : Lyne Chantal Boudreau

L’Alliance des femmes de la francophonie canadienne

L’AFFC est un organisme féministe sans but lucratif voué à la sensibilisation ainsi qu’à la promotion du rôle et de la contribution de la femme francophone et acadienne dans sa communauté.

Elle défend le droit des femmes de la francophonie canadienne de vivre et de s’épanouir pleinement en français. En tant qu’organisme inclusif, l’AFFC tient compte de toute la diversité des femmes de la francophonie canadienne vivant en contexte minoritaire.

L’AFFC représente 1,326 million de femmes et travaille de concert avec 13 organismes de femmes présents partout au pays. Elle rassemble, appuie et est le porte-parole de ses membres pour l’épanouissement et le développement de leurs communautés.

L’AFFC, la force d’un réseau