fbpx
https://twitter.com/AFFCfemmes/
https://www.facebook.com/AFFCfemmes

2016-06-14 : Parité en Ontario

40% de femmes au cabinet : Vers la parité en Ontario

 

Ottawa, le 14 juin 2016 – L’Alliance des femmes de la francophonie canadienne (AFFC) salue la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, pour ses efforts vers la parité au sein du cabinet ministériel de la province. L’AFFC souhaite également féliciter Marie-France Lalonde (Affaires francophones et Services gouvernementaux et aux consommateurs), Liz Sandals (Conseil du Trésor), Mitzie Hunter (Éducation), Indira Naidoo-Harris (Régime de retraite de la province), Eleanor McMahon (Tourisme, Culture et Sport), Kathryn McGarry (Richesses naturelles et Forêts) et Laura Albanese (Affaires civiques et Immigration) pour leurs nouvelles affectations et postes.

En effet, la première ministre de l’Ontario Kathleen Wynne procédait hier à son premier remaniement ministériel depuis son élection il y a deux ans. Qui dit nouveau cabinet dit nouveaux visages, sept nouveaux visages dans ce cas-ci, bien que la plupart des ministres les plus importants demeurent à leur poste.

Le cabinet est donc composé à 40% de femmes. 40%, c’est une belle avancée, mais il reste que ce petit 10% nous trotte encore dans la tête ! De plus, n’oublions pas qu’une parité quantitative n’est pas nécessairement accompagnée d’une parité qualitative, qui s’évalue en matière de pouvoir et d’influence au sein du gouvernement et de la province.  « C’est à nous et à ces femmes exemplaires élues hier au cabinet de continuer à travailler ensemble vers plus de représentation des femmes en politique. Nous avons franchi une étape importante, mais il reste encore beaucoup de travail à faire pour que ces postes soient pensés et aménagés de manière à favoriser l’attraction et la rétention des femmes au sein de telles fonctions, » a ajouté Blandine Ngo Tona, Présidente de l’AFFC.

Il faut en effet se demander pourquoi ce sont encore des hommes qui sont à la tête des « gros » ministères. Nous repoussons peu à peu les limites de ce « boys club », mais encore faut-il arriver à changer les mentalités et les conditions d’exercice qui lui permettent encore d’exister.

 

– 30 –

L’Alliance des femmes de la francophonie canadienne rassemble les groupes de femmes francophones du Canada en situation minoritaire. Elle revendique leurs droits et appuie les actions menant à leur épanouissement et au développement de leurs communautés.

 

Informations :
Ana Pranjic
projets@affc.ca
613-241-3500, p. 221

Voir le communiqué

en format PDF


Autre(s) Communiqués et déclarations