Prix bénévole-personne aidante de l’année

Dans le cadre du projet Ensemble pour le développement social des communautés francophones et acadiennes du Canada (PPDS), l’AFFC souhaite reconnaître l’implication inestimable des bénévoles du secteur Femmes et personnes aidantes en remettant le prix de la bénévole-personne aidante de l’année. Le prix est remis dans le cadre de la Semaine nationale des personnes aidantes et vise à reconnaître les efforts et l’engagement d’une bénévole qui œuvre auprès des personnes aidantes de sa communauté. Avec la remise de ce prix, l’AFFC souhaite également sensibiliser la population au rôle et à la réalité des personnes aidantes francophones et acadiennes au Canada.

L’AFFC a invité tous les organismes qui participent au projet à soumettre les candidatures des bénévoles qui offrent leur temps et leurs connaissances aux personnes aidantes de leurs communautés. Suite à la la décision d’un jury formé de trois femmes, la cérémonie de remise du prix a eu lieu en clôture de la Semaine nationale des personnes aidantes, soit vendredi le 8 avril 2022.

Cette année, l’AFFC a retenu une équipe de bénévole-personne aidante : Micheline Surprenant et Lina Denis. Les femmes travaillent de pair dans l’Est de l’Ontario. Ensemble, elles ont organisé plus de 50 rencontres de cercles de soutien pour les personnes aidantes, rejoignant ainsi plus de 400 personnes durant l’année. Ces bénévoles ont également animé diverses réunions durant le confinement, que ce soit en présentiel ou à travers des appels téléphoniques. Découvrez leurs nombreuses contributions aux personnes aidantes dans leur région.

Micheline Surprenant s’implique grandement auprès de la communauté ontarienne francophone de sa région. Elle assiste notamment les Services communautaires de sa région au niveau de la livraison de repas hebdomadaires pour les personnes dans le besoin et ce, depuis le tout début de la pandémie. Assistée de sa collègue Lina Denis, Madame Surprenant participe à l’organisation et à l’animation de cercles de soutien et d’activités pour les personnes aidantes. Elle s’implique également lors des événements de collectes de fonds à titre de membre du conseil d’administration du club Joie de Vivre 50+. Par le biais de son implication au conseil d’administration de l’organisme Filles d’Isabelle, Ste-Jeanne d’Arc d’Embrun, elle prend aussi le temps de visiter les personnes malades et les personnes âgées vivant en résidence. Travailleuse sociale à la retraite, elle continue de dédier sa vie aux autres en leur offrant son aide et son écoute. On reconnaît Madame Surprenant comme étant une bénévole-personne aidante engagée et dévouée pour les membres de sa communauté.

Micheline Surprenant – Lauréate 2022

Lina Denis investit généreusement de son temps auprès de la communauté ontarienne francophone de sa région. Personne aidante auprès de sa mère depuis 2012, elle l’appelle quotidiennement, l’accompagne pour qu’elle puisse visiter les membres de leur famille, complète ses commissions, assure le suivi de ses factures, et veille à son bien-être. Avec le soutien de sa collègue Micheline Surprenant, Madame Denis prend le temps de souligner les anniversaires des personnes aidantes et des personnes seules en mettant sur pied des déjeuners-causeries. Elle rend également divers services pour le club Joie de Vivre 50+ dont elle fait partie tels que la promotion des activités ainsi que le nettoyage des salles après les rencontres. Au cours de la dernière année, elle a aussi assisté plusieurs membres de son entourage qui avaient besoin de son aide pour du transport, des commissions, du gardiennage, de l’assistance téléphonique et du soutien émotionnel entre autres. Madame Denis se démarque en étant une bénévole-personne aidante impliquée et attentive aux besoins des autres, à la fois pour les membres de sa communauté et ses proches.

Lina Denis – Lauréate 2022

Je suis née en 1964 à l’infirmerie d’Halifax, mais je suis revenue en Clare comme fillette quand mes parents sont déménagés ici. À l’âge de vingt-huit ans, j’ai rencontré l’homme qui est devenu mon mari depuis une trentaine d’années. L’année suivante, nous avons accueilli notre première de deux filles, Nicolette. Assez tôt, les médecins nous ont annoncé les nouvelles que des parents ne s’attendent pas… Nicolette reçoit le diagnostic de la paralysie cérébrale. Ce n’était pas fini pour nous; le corps médical découvre, après des tests, que j’ai une tumeur acoustique. Heureusement, après subir une chirurgie cérébrale d’une durée de douze heures et une récupération des semaines de temps, j’en passe à travers.

Quand Nicolette était jeune, nous avons eu besoin de conduire trois heures chaque mois pour cinq ans afin que notre fille puisse recevoir l’appui supplémentaire dont elle avait besoin à l’hôpital IWK à Halifax. Tout au long de sa jeunesse, elle a reçu de multiples chirurgies et on a fait plusieurs voyages à divers hôpitaux. Pendant la jeunesse de mes filles, on faisait notre possible de dépenser le plus de temps possible en famille. Les épreuves vécues avec des enfants ayant des habilités différentes peuvent être très taxant sur un mariage et je suis heureuse de pouvoir dire que moi et mon mari avons pu surmonter tous ses obstacles. Nicolette a toujours été impliquée dans la natation, le jeu de quilles, le hockey sur luge et d’autres diverses activités. Notre deuxième fille, Josanne, était très impliquée dans les sports à l’école secondaire. Nous l’avons suit autour de la Nouvelle-Écosse et même aux États-Unis une couple de fois pour pouvoir la regarder jouer au hockey. En plus de mon temps dévoué à ma famille, j’ai aidé à prendre soin de ma mère et ma belle-mère pendant leurs dernières années. J’ai maintenu ma position aux services environnementaux à la RBC, j’ai travaillé au bureau pour personnes avec habilités différentes et j’ai gardé et présentement je garde des enfants. J’ai été membre du bureau de direction de la prématernelle, de l’Atelier de Clare et des Olympiques spéciaux de Clare.

En plus de ces responsabilités, j’ai déboursé beaucoup de temps pour assurer la réalisation d’un grand rêve : que mon enfant ayant des habilités différentes puisse avoir la chance de vivre indépendamment d’un bâtiment qui semble plus comme une maison et non pas une institution. Environ 10 ans passés, quand Nicolette avait l’âge de 18 ans, j’ai eu la chance de rencontrer la ministre des Affaires communautaires pour la Nouvelle-Écosse. Cette rencontre était une première de nombreuses rencontres que j’allais faire dans le futur avec but de réaliser mon rêve. Je n’ai jamais perdu courage, trois changes de directions au gouvernement provincial durant dix ans ont repoussé le processus. Cependant, j’ai continué à frapper aux portes de différentes dignitaires en route, vers ce rêve peu importe les obstacles. Je suis tellement reconnaissante de pouvoir dire que la « Maison d’amis » va ouvrir ses portes en avril 2021 pour loger quatre femmes et une d’entre elles sera ma fille, Nicolette. Cette maison nous permet de pouvoir assurer le progrès de notre fille toujours étant à laisse de savoir qu’elle va bien être encadrée pour le reste de ses jours. Je ne regrette aucune minute dépensée à prendre garde à des personnes qui m’entourent. Je suis tout de même consciente qu’il y aura toujours des obstacles dans la vie de notre famille et je vais toujours être prête à les surmonter.

Joanne A. Deveau – Lauréate du prix bénévole-personne aidante de l’année 2021

Des questions sur le projet ?

CONTACTEZ NOTRE COORDONNATRICE DES PROJETS
projets@affc.ca