Titulaire d’un baccalauréat en histoire et d’une maîtrise en histoire du féminisme obtenus à l’Université de Sherbrooke, Émily est passionnée par l’histoire des femmes et de la francophonie canadienne. Son mémoire de maîtrise, intitulé Femmes d’action : l’évolution idéologique de la Fédération nationale des femmes canadiennes-françaises entre 1971 et 1996, analyse l’évolution des discours féministes en contexte francophone minoritaire.

Impliquée dans le monde associatif universitaire, elle a entre autres été responsable des communications, puis présidente de l’Association étudiante de maîtrise et de doctorat en histoire de l’Université de Sherbrooke (AEMDHUS).

Fervente de justice sociale et environnementale, sa spécialisation en histoire lui a permis de comprendre le chemin parcouru depuis les premiers mouvements sociaux, mais aussi de saisir l’importance de continuer la lutte pour des changements positifs dans le monde et l’atteinte d’une équité réelle.